aux produits au support à la presse

Afin de vous faire bénéficier de la meilleure expérience possible, ce site Web utilise des cookies de profilage tiers. Cliquez icipour en savoir plus sur ces cookies et apprendre comment modifier vos paramètres. En fermant cette fenêtre ou en continuant votre navigation sur ce site Web, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Le kit ultime pour remporter votre prochaine battle royale

Sans le bon équipement, impossible de prétendre avoir tous les atouts en main. Nikolai Lazarev, streamer star sur PUBG, vous présente un kit Predator essentiel pour gagner quelques « chicken dinners ».

Les battle royale comme Player Unknown’s Battlegrounds mettent vos meilleurs talents de gamer à l’épreuve. Après avoir sauté d’un avion, vous devez improviser avec tout ce que vous trouvez en atterrissant, qu’il s’agisse d’un AUG A3 ou d’une poêle à frire. Et ce sans aucun respawn, aucune vie supplémentaire : vous n’avez droit qu’à une seule tentative contre 99 problèmes… tous armés.

Alors comment prendre l’avantage et ramener des chicken dinner plus d’une fois toutes les 100 parties ? Vous pouvez être git gud, mais le matériel sur lequel vous jouez a compte également. Pour vous montrer l’intérêt qu’un équipement gaming Predator peut représenter dans une battle royale, nous avons parachuté Nikolai ‘Mazarini’ Lazarev, le YouTuber star sur PUBG, dans quelques environnements pittoresques (avec une configuration sympa) pour qu’il vous explique tout cela.

Dominez vos adversaires du haut de votre tour gaming

Lorsque des dizaines d’ennemis vous pourchassent dans un environnement virtuel de quelques kilomètres carrés, chaque milliseconde compte. Pour vous distinguer dans une battle royale, un équipement gaming puissant est donc de rigueur. Lâché au milieu d’une vieille station d’épuration perdue dans la campagne tchèque, Nikolai, vétéran du streaming et des shooters, n’a eu aucun problème pour sauter en ligne et cueillir un par un des adversaires sans méfiance avec le Predator Orion 5000.

Grâce à son puissant processeur Intel Core i7 de huitième génération, associé à une carte vidéo NVIDIA GeForce GTX 1080 (voire deux) et jusqu’à 64 Go de RAM double canal DDR4-2666, il fait tourner sans peine les jeux les plus exigeants, et ce même aux paramètres les plus élevés. Et avec le contrôleur Killer Ethernet E2400, même une connexion Wi-Fi médiocre ne réussira pas à tenir en laisse le Predator Orion 5000. Une vitesse d’affichage élevée et une latence minimale sont essentielles pour éliminer vos adversaires dans la jungle étriquée de Sanhok, sur PUBG. Si en plus vous configurez les bons paramètres et pouvez améliorer votre plate-forme rien qu’en ouvrant son panneau latéral, vous allez n’en faire qu’une bouchée. Ce que vous ferez avec cet avantage ne dépend que de vous, et de vos qualités de tireur.

Distancez-les tous avec le meilleur des écrans

Un conseil gratuit : même avec un PC surgonflé, mieux vaut paramétrer le mode feuillage sur très faible dans PUBG, tout simplement pour voir plus facilement les petits malins qui se cachent dans les buissons. Pour autant, si vous espérer triompher dans une battle royale, vous aurez malgré tout besoin d’un excellent moniteur, capable d’afficher des images d’une netteté absolue.

Nikolai, par exemple, était équipé du moniteur gaming Predator X27, qui se calibre automatiquement pour une luminosité et une colorimétrie optimales. Ainsi, même entre les murs d’une vieille usine qui ne détonerait pas sur Erangel, son champ de vue est idéal pour épier ses ennemis. Grâce à sa technologie QuantumDot, l’écran 4K de 27 pouces affiche des images claires et nettes quel que soit le jeu, tandis que le temps de réponse de quatre millisecondes et la fréquence de rafraîchissement de 144 Hz empêcheront les saccades et les décalages de vous voler la victoire.

Restez attentifs aux tirs ennemis avec un casque de compétition

Comme le cercle bleu commençait à se rétrécir, Nikolai a déménagé vers l’environnement tout aussi folklorique du château de Bezdĕz. On s’imagine très volontiers terré dans ses salles caverneuses et ses souterrains humides pour survivre aux premiers assauts d’une battle royale. Mais ce genre d’endroit ne met pas tellement en valeur l’acoustique des jeux vidéo.

Rien n'a dérangé Nikolai. Equipé du casque gaming Predator Galea 500, il n’a eu aucun mal à communiquer des instructions à ses coéquipiers après son parachutage au-dessus de Camp Charlie. Son lecteur à membrane en bio-cellulose et le contour en caoutchouc restent confortables même dans les parties qui s’éternisent, tandis que sa technologie TrueHarmony 3D Soundscape vous immerge dans un paysage sonore ultra-réaliste. Par exemple, si vous tournez la tête à gauche, le son avant vous basculera vers l’oreille droite, et vice versa. Par contre, il ne fait pas de miracle. Vous ne verrez toujours pas derrière les coins. Désolé.

Le gamer qui clique plus vite que son ombre

Pour survivre à une battle royale, vous aurez besoin d’une bonne dose de chance, mais aussi d’un œil acéré et d’une main sûre (sans parler d’un tuk-tuk). La souris gaming Predator Cestus 500 vous donnera une longueur d’avance dans n’importe quelle afrontement. Son design ambidextre très confortable convient à toutes les prises, tandis que la force de clic réglable vous permettra de parer à toute éventualité quand la gâchette vous démange. Et avec cinq profils personnalisables intégrés, vous pourrez enregistrer des paramètres pour tous vos jeux préférés.

Enfin, pour mettre toutes les chances de son côté, Nikolai a fait glisser sa Predator Cestus 500 sur un tapis de souris Predator RGB officiel. Deux boutons programmables vous permettent d’ajuster le niveau de luminosité, de façon à ce que vous puissiez jouer même dans une arène d’esport faiblement éclairée (ou un château médiéval), et personnaliser son illumination à l’aide de six préréglages et 16,8 millions de couleurs. De plus, sa large surface (355 x 256 mm) en polypropylène micro-texturé ne fatiguera pas votre poignet et tiendra bien en main lors des grands balayages. Mais peut-être vaut-il mieux commencer par le commencement, et chercher à survivre jusqu’au bout. Les « no-scope » à 360° pourront attendre que vous ayez remporté quelques « chicken dinners ».

Découvrez toute la nouvelle gamme Predator.